Non classé no image

Published on novembre 8th, 2009 | by Anthony

0

Listes et RT : Twitter ouvre un oeil

Twitter propose à ses utilisateurs de créer des listes de followers et intègrera prochainement une fonction RT sur twitter.com. Mais le service de micro-blogging restait décidément bien discret ces derniers temps. Pour une entreprise estimée à 1 milliards de dollars et qui vient de lever fin septembre $100 millions, on pouvait commencer à se poser des questions.

Rappelons que Twitter n’a toujours pas de modèle économique, et donc pas de rentrées d’argent pour l’instant. Malgré les rumeurs qui vont bon train, rien n’est encore gravé dans le marbre de ce côté là. Tout juste Biz Stone annonçait fin août  la mise en place de plateforme de veille payante et de compte premium. L’un s’apparenterait à un Google Analytics « like », et l’autre à des comptes Twitter évolués dotés de fonctionnalités avancées telles que par exemple la possibilité de twitter plus de  140 caractères. Bref, le modèle se dirigerait donc plutôt vers le service aux entreprises, a priori. Cela dit, au delà de la simple annonce, rien n’est encore sorti des bureaux de l’entreprise de San Fransisco.

Il y a donc un paradoxe Twitter : en tant que plateforme ouverte Twitter autorise nombre de services tiers à se connecter au service. Les applications Twitter sont ainsi très nombreuses, et ont connu immédiatement beaucoup de succès : que ce soient les applications « Desktop » telles que Seesmic Desktop, ou Tweetdeck, ou les applications mobiles telles que TwitterFon pour l’Iphone ou ÜberTwitter pour Blackberry pour ne citer que ceux là.

Tout d’abord, à la différence de l’équipe Twitter qui semble prendre son temps, ces applications tierces innovent, en proposant à leurs utilisateurs de nouvelles fonctions qui collent à l’usage qui est fait de Twitter. Ainsi les fonctions de retweets « RT » existent depuis longtemps sur ces plateformes. De même les services d’analyse tels que twitalyzer ou trendistic sont également nombreux et proposent déjà d’intéressantes fonctionnalités aux utilisateurs de Twitter. S’il y a beaucoup d’innovations dans la twittosphère, elle ne vient donc pas forcément de Twitter. Mais le plus « effarant » à mon sens, reste que ces services là, à l’opposé de Twitter, gagnent de l’argent. C’est le cas notamment des services pour mobile TwitterFon et ÜberTwitter (cf à droite) qui proposent déjà des comptes premium payants et diffusent de la publicité via leur service.

Les récentes annonces de Twitter sur la possibilité de créer des listes de followers, ou l’annonce du 5 novembre dernier d’intégrer la fonction RT à Twitter.com ne sont ainsi que des réponses à des attentes de longue date des utilisateurs, et finalement ne font qu’emboîter le pas aux service tiers qui en terme d’usage et de fonctionnalités, sont loin devant « l’original ».

Si l’ouverture du service à permis quantités d’innovations, Twitter a mis du temps avant de les intégrer et ne semble pas presser d’aller de l’avant. On peut suspecter que les investisseurs de la dernière levée de fond ont demandé des avancées significatives, à défaut de résultats.

A défaut donc de gagner de l’argent, Twitter se doit d’innover pour rester dans la course des services 2.0, tels que son plus sérieux concurrent Facebook, dont on aimerait bien par contre qu’ils cessent de changer la mise en page de notre wall tous les 2 mois.


About the Author

Je suis doctorant à l’université Paris X en Science de l’Information et de la Communication sur le sujet de la circulation de l’information sur Internet et de l’économie de l’attention. Je suis également fondateur de Digicomstory, la petite agence de communication experte en Digital. Avant de fonder Digicomstory, J’ai travaillé plusieurs années dans un grand groupe de relations publiques international. J’y ai créé et dirigé le département Digital au sein duquel j’ai conçu de nombreux programmes de communication web pour de grandes marques françaises et internationales. J’ai été formé à la communication sur les médias sociaux aux Etats-Unis, à Austin TX. Je suis titulaire d’une licence d’économie, d’une maîtrise en science politique et d’un Master en stratégies de communication internationale.



Back to Top ↑
  • A propos

    Ce blog a pour objet de réfléchir sur les médias sociaux avec comme objectif premier de poser des questions, plus que de donner des réponses… soit… cela paraît plus facile. Mais les blogs sont là pour lancer des conversations comme le dit Brian Solis. « Mais où est-ce qu’on est ? » explore donc les médias sociaux et s’intéresse à leurs rôles sur le web, dans la société et les changements qu’ils apportent dans nos comportements quotidiens.

  • L’auteur

    L’auteur de ce blog s’appelle Anthony Besson. C’est moi ;-). Je suis doctorant à l’université Paris X en Science de l’Information et de la Communication sur le sujet de la circulation de l’information sur Internet et de l’économie de l’attention.

    Je suis également fondateur de Digicomstory, la petite agence de communication experte en Digital. Avant de fonder Digicomstory, J’ai travaillé plusieurs années dans un grand groupe de relations publiques international où j’ai dirigé le département Digital au sein duquel j’ai conçu de nombreux programmes de communication web pour de grandes marques françaises et internationales.

    J’ai été formé à la communication sur les médias sociaux aux Etats-Unis, à Austin TX. Je suis titulaire d’une licence d’économie, d’une maîtrise en science politique et d’un Master en stratégies de communication internationale.