analyse no image

Published on août 2nd, 2010 | by Anthony

1

Tentative de définition des médias sociaux 1/2

Qu'est-ce que les médias sociaux ?

Cet article est composé en deux parties : une première partie qui passe en revue les définitions des médias sociaux existantes ci-dessous, et une deuxième partie qui elle propose à son tour une définition.

Qu’est-ce qu’un média social ? Comment définir ces nouveaux médias dits médias « sociaux » ? Les premières définitions datent de 2006 sur Wikipedia, et aujourd’hui encore, l’article « Social Media » de Wikipedia est classé comme incomplet. Frédérique CAVAZZA, auteur du blog mediasociaux.com, nous apporte un condensé de quelques définitions existantes dans un post daté du 29 juin 2009 : « une définition des médias sociaux ». On y retrouve certains leitmotivs  comme la technologie, de nouveaux outils & services, l’interaction, la conversation ainsi que la « démocratisation » de la production d’information. Frédérique y ajoute même la notion de mobilité, peu présente dans les autres définitions. La vérité est que le terme de « médias sociaux », après maintenant quelques 4 anniversaires, est encore en cours de construction – chacun y allant de sa brique à l’édifice. Voici donc la mienne, … de brique…

D’où vient le terme de « médias sociaux »?

danah boyd

danah boyd – chercheur en médias sociaux à Microsoft Research

Le terme de « médias sociaux » est un de ces buzz qui ont fait le tour du web. Il est donc difficile de  connaître avec exactitude son origine. Cependant, on retrouve le terme dans un article de 2007 dénommé « Social Network Sites: Definition, History, and Scholarship » de  danah m. boyd, alors professeur en sciences de l’information à l’université de Berkeley en Californie et Nicole B. Ellison du département de télécommunication, information et médias de l’université de l’Etat du Michigan :

« Furthermore, as the social media and user-generated content phenomena grew, websites focused on media sharing began implementing SNS features and becoming SNSs themselves. Examples include Flickr (photo sharing), Last.FM (music listening habits), and YouTube (video sharing). »

danah boyd, qui souhaite qu’on écrive son nom en minuscule, est une sommité dans le débat sur le web 2.0. Elle est a présent chercheur en médias sociaux pour Microsoft Research en Nouvelle Angleterre. Cette première apparition du terme médias sociaux permet ici à danah d’appuyer son analyse des réseaux sociaux – sans toutefois donner de définition au terme.

Mais commençons par faire un petit tour des définitions existantes…

La définition par les attributs

C’est la définition la plus facile. Elle consiste à définir le terme par la succession de ses caractéristiques. C’est la définition de Wikipedia :

« L’expression « médias sociaux » recouvre les différentes activités qui intègrent la technologie, l’interaction sociale, et la création de contenu. »

L’avantage de cette définition est qu’elle regroupe ainsi certains points clés de ce que sont les médias sociaux : le caractère technologique et le principe de l’interaction notamment. Au-delà, cette définition reste toutefois pour le moins stérile et ne nous permet pas de saisir la dynamique du concept.

La définition par la fonction

La définition par la fonction est la plus couramment répandue. Cédric Deniaud propose ainsi cette définition :

« Le Social Media, c’est le fait de communiquer en utilisant tous les moyens proposés par Internet pour initier un dialogue, échanger, partager, écouter, entrer en relation… »

Andreas M. KAPLAN

Andreas M. KAPLAN – professeur de marketing à la ESCP Europe Business School de Paris

C’est le type de définition proposée également par Andreas Kaplan et Michael Haenlein, tous deux professeurs de marketing à la ESCP Europe Business School de Paris dans un article paru en novembre 2009 dans la revue Business Horizons : « Users of the
world, unite! The challenges and opportunities of Social Media”. Les deux auteurs proposent la description suivante :

“A group of Internet-based applications that build on the ideological and technological foundations of Web 2.0, and that allow the creation and exchange of user-generated content. »

L’accent dans ces définitions est mis sur l’outil, l’applicatif. C’est le choix que fait également Frédérique CAVAZZA avec son approche :

« Les médias sociaux désignent un ensemble de services permettant de développer des conversations et des interactions sociales sur internet ou en situation de mobilité. »

Ces définitions sont centrées sur le moyen, l’outil, la fonctionnalité de ce que sont les médias sociaux : c’est à dire des plateformes de communication. L’approche fonctionnelle nous donne un premier indice de ce que sont les médias sociaux par leurs objectifs : ils sont des outils permettant de communiquer et d’échanger. Ces définitions, malheureusement passent à côté du concept de média et négligent trop fortement la notion de “social”. Elles sont également trop vagues pour ne s’appliquer qu’aux médias sociaux : le téléphone, les systèmes de messagerie ou les emails peuvent tout à fait correspondre à ces définitions, alors qu’ils ne sont pas considérés comme des médias sociaux à proprement parler.

Une définition plus sociologique

Brian Solis

Brian Solis

Brian Solis, référence outre-atlantique dans le domaine des médias sociaux, a proposé une première définition dans ce sens en 2007. A la fonctionnalité, il intègre l’usage réel qui est fait des médias sociaux. En effet, l’usage est un caractère important des innovations et peut se distinguer très fortement de ce pour quoi les objets ou services ont été initialement conçus, c‘est à dire de leur fonctionnalité première. Brians Solis propose ainsi cette définition :

« Social media describes the online technologies and practices that people use to share opinions, insights, experiences, and perspectives. »

Il introduit donc dès 2007 la notion de pratique sociale notamment chère à Bernard Miège, professeur de science de l’information et de la communication à l’université Stendhal-Grenoble 3, pour lequel les TIC ne sont rien sans l’habitus qui s’y attache, c’est-à-dire sans leur usage social. Si Brian Solis introduit donc cette notion d’habitus, il se garde toutefois bien de s’avancer sur le contenu de cet usage social des médias sociaux.

La définition par l’opposition aux médias traditionnels

Une approche revient également souvent, celle de la comparaison aux médias dits alors traditionnels. Alors que les « mass media » suivraient le schéma du « one to many »,  le « social media », lui inaugurerait l’ère du many-to-many :

« Social Media is the democratization of information, transforming people from content readers into publishers. It is the shift from a broadcast mechanism, one-to-many, to a many-to-many model, rooted in conversations between authors, people, and peers. » – Brian Solis, janvier 2010

les médias sociaux : démocratisation de l'information ?

les médias sociaux : démocrisation de l'information ?

C’est alors le concept de démocratisation qui pointe le bout de son nez en opposition au système oligarque des médias TV radios et journaux. Cette définition nous dit ce que les médias sociaux ne sont pas : des médias de masse uni-directionnels. Mais elle apporte également une notion sous-jacente intéressante, celle de l’empowerment, du pouvoir donné à chacun. Dans ce sens, les médias traditionnels, paradoxalement, sont alors les symboles de la privation de pouvoir, d’un système réservé à certains qui agirait, non pas forcément contre, mais non pas pour la société. Cette définition apporte effectivement un trait essentiel des médias sociaux mais s’avère en même temps trop limité en ne s’affirmant qu’en opposition aux médias dits traditionnels.

Le concept de la rivière d’information

Michelle Blanc, experte médias sociaux québécoise nous propose une définition en 140 caractères de ce que sont les médias sociaux :

« Les médias sociaux sont la rivière des infos dont il faut savoir s’abreuver et apprendre à y nager pour ne pas s’y noyer. »

Elle y introduit subrepticement le concept de flux d’information : les médias sociaux sont en effet à l’origine d’un accroissement sans précédent du volume d’information mis a disposition de l’Homme. Si bien qu’un des grands défis de l’Internet d’aujourd’hui est de savoir comment organiser cet amas gigantesque d’information afin qu’il soit appréhendable par l’internaute. Si cette notion de flux d’information est un trait actuel des médias sociaux, il ne peut toutefois pas définir le terme à lui seul.

Toutes ces définition, si elles se complètent, nous laissent toutefois sur notre faim. On a pu déterminer la fonction des médias sociaux, ainsi que certaines caractéristiques qui paraissent en effet primordiales et vont nous aider à compléter la définition. Essayons donc à notre tour de définir ce que sont les médias sociaux : définition des médias sociaux 2/2

Tags: ,


About the Author

Je suis doctorant à l’université Paris X en Science de l’Information et de la Communication sur le sujet de la circulation de l’information sur Internet et de l’économie de l’attention. Je suis également fondateur de Digicomstory, la petite agence de communication experte en Digital. Avant de fonder Digicomstory, J’ai travaillé plusieurs années dans un grand groupe de relations publiques international. J’y ai créé et dirigé le département Digital au sein duquel j’ai conçu de nombreux programmes de communication web pour de grandes marques françaises et internationales. J’ai été formé à la communication sur les médias sociaux aux Etats-Unis, à Austin TX. Je suis titulaire d’une licence d’économie, d’une maîtrise en science politique et d’un Master en stratégies de communication internationale.



Back to Top ↑
  • A propos

    Ce blog a pour objet de réfléchir sur les médias sociaux avec comme objectif premier de poser des questions, plus que de donner des réponses… soit… cela paraît plus facile. Mais les blogs sont là pour lancer des conversations comme le dit Brian Solis. « Mais où est-ce qu’on est ? » explore donc les médias sociaux et s’intéresse à leurs rôles sur le web, dans la société et les changements qu’ils apportent dans nos comportements quotidiens.

  • L’auteur

    L’auteur de ce blog s’appelle Anthony Besson. C’est moi ;-). Je suis doctorant à l’université Paris X en Science de l’Information et de la Communication sur le sujet de la circulation de l’information sur Internet et de l’économie de l’attention.

    Je suis également fondateur de Digicomstory, la petite agence de communication experte en Digital. Avant de fonder Digicomstory, J’ai travaillé plusieurs années dans un grand groupe de relations publiques international où j’ai dirigé le département Digital au sein duquel j’ai conçu de nombreux programmes de communication web pour de grandes marques françaises et internationales.

    J’ai été formé à la communication sur les médias sociaux aux Etats-Unis, à Austin TX. Je suis titulaire d’une licence d’économie, d’une maîtrise en science politique et d’un Master en stratégies de communication internationale.